Palooza.fr » Mes occupations » Biais cognitifs : quels sont les différents types ?

Biais cognitifs : quels sont les différents types ?

Les biais cognitifs, autrement appelés  » biais psychologiques « , étaient à la base étudiés par la psychologie cognitive et ensuite étendus à de nombreux autres domaines comme le marketing et l’ergonomie. Ces biais sont des manières de penser trompeuses et faussement logiques. Ils permettent aux individus, souvent en proie à une gestion importante d’informations et ne disposant pas assez de temps, de prendre rapidement des décisions et de porter des jugements sans nécessairement les confronter aux rigueurs de la logique et de la rationalité. On constate alors des distorsions dans la raisonnement.

Il faut souligner que ces biais cognitifs ne sont pas propres à une catégorie spécifique d’individus, mais sont extensibles à l’ensemble des mortels.

Quels sont les différents biais cognitifs ?

On répertorie plus de 250 biais cognitifs. Cette liste qui va suivre sera, par conséquent, fatalement non exhaustive :

  • Le biais de confirmation : c’est une manière de penser, une inclination quasi-naturelle car très répandue, qui consiste à ne prendre en compte que les informations qui confirment, confortent, corroborent, ses croyances et à rejeter, discréditer, celles qui les contredisent ou les mettent en doute.
  • Le biais d’auto-complaisance : tendance à s’approprier complétement le mérite de ses réussites et à rejeter la faute sur des éléments extérieurs ou des tierces personnes en cas d’échec.
  • L’excès de confiance : biais cognitif qui consiste à sur-estimer et sur-évaluer ses aptitudes comparativement aux autres. Lors de certaines expériences en psychologie, l’écrasante majorité des gens interrogés s’estiment intellectuellement et humainement supérieurs aux autres. Ainsi, plus de la moitié de la population s’estime plus intelligente que la moyenne.
  • Le biais de négativité : tendance à ne retenir et se souvenir davantage des expériences négatives que positives.
  • Le biais de cadrage : tendance sournoise qui consiste à utiliser une information comme référence. Ce biais est majoritairement usité dans les négociations, les soldes, etc.

A quoi servent les biais cognitifs ?

Les biais cognitifs faussent notre perception du réel, mais ont pour utilité de :

  • Gérer l’information : afin de ne pas se fourvoyer dans un magma infini d’informations multiples, notre cerveau les filtre et les écrème.
  • Donner du sens : des morceaux d’informations éparses nous parviennent de toutes parts. A partir de là, nous devons les recoller et construire du sens afin de créer notre propre vision du monde.
  • Agir rapidement : dans certaines circonstances, notre cerveau se trouve dans l’obligation d’agir rapidement et de prendre des décisions dans l’urgence pour assurer notre survie, sécurité, etc.
  • Mémoriser facilement : de tout ce traitement ininterrompu d’informations, notre cerveau ne retient que le plus essentiel pour agir efficacement.

Finalement, ces biais cognitifs, bien qu’ils soient une distorsion de la réalité, présentent malgré tout quelques intérêts patents.

Ce n'est pas fini :

Separator image